Samadet

La peña Al Violin nous avait donné rendez-vous pour un week-end tauromachique.

Premier spectacle le samedi avec une novillada sans picador pour les élèves du Centre Français de Tauromachie et parmi eux, le local de l’étape : Antoine Madier, originaire de Grenade sur l’Adour, participait à sa première novillada. Et cela lui a plutôt bien réussi, puisqu’il a coupé deux oreilles.

Le lendemain, novillada piquée avec des toros de Sayalero y Bandrès, qui, de par leur noblesse, nous ont permis d’assister à de bonnes faenas. Et c’est Tibo Garcia qui a su tirer son épingle du jeu en récoltant deux trophées à son dernier toro.