A l'infirmerie

Le spectacle taurin est dangereux du début à la fin. C’est la première fois qu’on est obligé d’intervenir aussi rapidement : lors du lancer de la clé pour la novillada, un alguazil s’est blessé en se contorsionnant pour la rattraper. Bilan : une lésion à un tendon des adducteurs.

Un péon s’est fait bousculer au cours de la corrida. La tête du toro a laissé un impact sur sa chaquetilla et sur son dos.